Baroque’n roll

Source : Le Journal de Montréal (Chronique blogue), Claude Villeneuve, 9 juillet 2015 

Publicité

Mais qu’est-ce qui se passe à Québec ? Depuis deux étés, la petite place forte frileuse semble vouloir se donner des airs de ville de la côte ouest ou de la Méditerranée. C’est l’impression que j’avais, en tout cas, en visitant le SPOT, vendredi dernier.

(…) On peut y voir des spectacles et de l’impro ou y danser, relaxer les pieds dans le sable, boire un verre ou déguster les créations culinaires de deux finissants de l’ITHQ installé dans un camion de bouffe de rue. (Horreur : un food truck!!!) L’endroit est très achalandé, voire bondé lors de mon passage. Y avait du beau monde, beaucoup de familles, des gens réunis dans une ambiance conviviale, éclatée, festive. (…)

Une initiative parmi d’autres

Je voyais ça et ça me faisait penser à d’autres initiatives du même genre, qui pullulent ces temps-ci dans les quartiers centraux de Québec.Il y a le stationnement pour piéton, installé sur la 3e Avenue, à Limoilou. À toute heure du jour (mais pas de la nuit, je vous rassure), on y entend résonner les notes d’un piano de rue, parfois accompagné de la spontanéité d’un violon. Les jeunes familles et les personnes aînées s’y rencontrent, les chiens se reniflent le museau ou ailleurs. (…)

En conclusion : des écosystèmes interdépendants

Ce texte vise à décrire une situation complexe, soit l’apparent dynamisme des quartiers centraux de Québec versus le conservatisme des habitants de la banlieue quant à leurs attentes en matière d’aménagement. De même, il cherche à établir des comparables avec Montréal en terme de faisabilité des projets d’animation issus de la base.Il contient sans doute plusieurs raccourcis et certaines généralisations aussi rapides qu’abusives. Que voulez-vous ! J’approche déjà 2500 mots (merci d’être encore là…). (…)[ Tout l’article. À lire aussi : SPOT révolutionnaire. ]