Aide à l’itinérance à Québec : menaces de fermeture

Maison de Lauberivi`re, quartier Saint-Roch
Maison de Lauberivière. 28 août 2014.
Source : Le Soleil, Normand Provencher, 18 février 2015 Plus de la moitié des organismes d’aide à l’itinérance de la capitale, à l’approche axée davantage sur la prévention, sont menacés de coupes de services, voire de disparition, d’ici quelques mois si le gouvernement fédéral persiste dans sa décision d’appliquer un programme pancanadien d’aide au logement.« Il s’agit d’un des plus grands reculs en matière d’itinérance depuis des années. Nous sommes très inquiets», dénonce Jimena Michea, coordonnatrice du Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec, dont font partie La Maison de Lauberivière, La Maison Dauphine, L’Armée du Salut, la YWCA, la Maison Revivre et Point de repères. Au total, 36 organismes, dont le budget représente 2,3 millions $ et quelque 70 emplois d’intervenants sociaux et de travailleurs de rue. (…)[ Tout l’article ]