Théâtre La bordée : première version en 1998

Théâtre, cabaret et cinéma (Source : Le Soleil, Benoît Routhier, collaboration spéciale, 19 mai 1998) Un théâtre de 550 places [La Bordée], un cabaret dancing de 300 places et trois salles de cinéma : voilà le projet de plus de 6 millions $ nourri par l’animateur radiophonique Robert Gillet et deux associés.Le Soleil a appris de sources sûres que, si les choses se déroulent bien, la construction de ces édifices, sur la rue Saint-Joseph, là où se trouvait autrefois le cinéma Pigalle, et sur deux terrains adjacents, côté est, pourraient commencer à l’hiver pour une ouverture à l’automne 1999. Il va s’en dire que la réalisation du projet créerait plusieurs centaines d’emplois et apporterait une animation exceptionnelle dans ce secteur névralgique de la rue Saint-Joseph. En effet, en plus de voisiner la bibliothèque Gabrielle-Roy, le théâtre, le cabaret et le cinéma seraient près du cabaret Les Folies de Paris qui vient d’ouvrir ses portes. (…)Le théâtre serait construit en lieu et place du cinéma Pigalle, juste à côté de la tabagie qui fait le coin des rues Saint-Joseph et Dorchester. (…)

Rue Saint-Joseph Est, quartier Saint-Roch
Un projet réalisé sous une forme différente… et sans cinéma ! Vue en direction S, en date de novembre dernier, sur la nouvelle salle de La Bordée, inaugurée finalement en 2002.