Les duchesses de la controverse

Source : La Gazette des femmes, Sophie Marcotte, 27 janvier 2014 (…) Analyse d’une renaissance contestée, à quelques jours du couronnement de la reine, le 31 janvier.La rumeur circulait depuis quelques mois quand, le 18 octobre dernier, l’organisation du Carnaval de Québec a confirmé ce que plusieurs attendaient, et d’autres redoutaient : le retour des duchesses pour le 60e anniversaire de l’événement, en 2014.Depuis 18 ans, ce concours avait été remisé avec les versions vintage du costume de Bonhomme. On a invoqué le tournant familial du Carnaval pour justifier l’abandon de cette tradition, mais il faut reconnaître que sa popularité des belles années avait pâli. (…)Pour son 60e anniversaire, l’organisation a voulu faire un clin d’œil au passé tout en le rénovant. Elle a donc ramené le concours de duchesses en y ajoutant un volet entrepreneurial : les candidates devaient présenter un projet rassembleur en lien avec la fête de l’hiver, financé par l’entremise de la plateforme de sociofinancement La Ruche. (…)Malgré cet ajout participatif, les critiques ont été nombreuses quant au caractère superficiel du concours, qui met toujours de l’avant de belles filles. « Ça reste formaté. On n’a pas cherché à montrer une image diversifiée de la femme. Et on prend encore des femmes pour redorer le blason d’une institution. Sans compter que les projets n’ont aucun impact dans la communauté », affirme Marjorie Champagne, cofondatrice de La Revengeance des duchesses, un concours déjanté qui, depuis 2010, invite ses candidates à s’exprimer, à mettre le contenu devant le contenant. (…)Les duchesses de La Revengeance sont choisies en fonction de leur créativité, de leur maîtrise du français écrit, de leur adhésion aux valeurs féministes et de leur connaissance de leur duché. (…)L’équipe du Carnaval et celle de La Revengeance se sont rencontrées pour examiner une possible collaboration. Mais les choses ont tourné court. Jean David rapporte que le concept de La Revengeance est « trop éclaté, trop burlesque, et qu’il vient un peu ridiculiser le concept des duchesses ». « Notre image ne leur plaisait pas, confirme Marjorie Champagne. Ils nous ont dit que nos duchesses n’étaient pas assez télégéniques… (…)Les détracteurs du retour des duchesses traditionnelles crient-ils au loup, ou y a-t-il lieu de s’inquiéter de l’influence néfaste de ce genre de concours ? (…)[ Lire la suite ]