Saint-Roch, une histoire populaire : mémento 2.0

À l’été 2012, François G Couillard se lançait dans une mission soutenue par le Conseil de quartier de Saint-Roch : faire découvrir des richesses oubliées de l’histoire du quartier pour stimuler la fierté et le sentiment d’appartenance des citoyens.Un an et plus de 200 pages de notes plus tard, il s’apprête à dévoiler l’opus 2.0 Saint-Roch, une histoire populaire. Mis en ligne le 5 septembre prochain lors d’un lancement public, le site présentera l’histoire des citoyennes et citoyens qui ont façonné notre quartier, en six volets : Quartier chinois, quartier juif; La vie ouvrière; Les organisations ouvrières; Les émeutes de la conscription; Le Comité des citoyens de l’Aire 10; L’Îlot Fleurie. S’y grefferont plus tard des volets supplémentaires.Au fil d’articles, photos et témoignages audio, l’internaute pourra voyager dans l’histoire de Saint-Roch, de sa fondation au tournant du 21e siècle.La généreuse présentation offerte par M. Couillard à votre humble blogueuse et son collègue photographe laisse entrevoir un contenu riche, une recherche rigoureuse. Fort de son expérience avec Une histoire populaire du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, il a su dénicher témoins solides, collections d’archives personnelles, documents rares.Parmi ces joyaux, mentionnons les vestiges du Comité des citoyens de l’Aire 10, premier de tous les regroupements citoyens de la Basse-Ville, dont trop peu se souviennent. Formé de résidents aux antipodes des stéréotypes anarchistes, il luttait, dans les années 1970, pour un développement urbain harmonisé avec les besoins de la population. Comme quoi l’histoire ne se répète pas moins parce qu’on l’oublie…Citons également les nombreuses photos qui documentent la fascinante aventure de l’Îlot Fleurie. Avec le recul, on reconnaît dans ses origines le germe de courants artistiques et sociaux appelés à croître ici comme ailleurs. Block parties, Fête des voisins, guerrilla gardening, Incroyables comestibles, agriculture urbaine, Occupy, initiatives en art public, street art, art action, médiation culturelle… Autant d’expressions d’une volonté de mieux vivre ensemble, dans un milieu agréable, dynamique et riche de sa diversité.Portail éducatif, dépositaire de mémoires collectives précieuses, le site permettra de télécharger, par exemple, des témoignages audio pour mieux les écouter sur un lecteur mp3, en visitant les lieux concernés. Intéressé à créer des projets semblables pour les autres quartiers centrauxSaint-Sauveur, Limoilou – François G. Couillard se dit aussi que le développement d’une application pourrait bonifier, enrichir l’expérience des visiteurs. Une idée certes intéressante pour réconcilier le passé, le présent et le futur de notre quartier mixte et technoculturel. Lancement officiel de Saint-Roch, une histoire populaireJeudi 5 septembre 2013 à 19 h  au Tam Tam Café (421, boul. Langelier, Québec) avec panel de discussion : Réjean Lemoine, historien; Pierre Maheux, citoyen; Hélène Matte et Julie Picard, artistes.