Phelipe Soldevila : colorer la ville

Source : Le Soleil, Josianne Desloges, 20 juin 2013 (...) S'il n'en tenait qu'à lui, les murs de la ville déborderaient de créatures colorées. Il y aurait un peu plus de couleurs sur le béton. Avant d'aller poursuivre sa murale au coin Cartier et René-Lévesque, Phelipe Soldevila nous ouvre son atelier de Saint-Roch, où il peint et planche sur une maîtrise à l'école des arts visuels. (...)Joies urbaines : L'îlot Fleurie, sous les échangeurs de l'autoroute Dufferin-Montmorency, n'est plus occupé par le Cirque du Soleil. C'est l'occasion d'y redécouvrir les oeuvres des muralistes locaux. Un musée d'art urbain à ciel ouvert, en constante évolution. (...)[ Lire la suite ]