Parvis festif

Crédit : Marc Grignon
Au lendemain de la parution d’un article dans Le Devoir sur le climat social dans Saint-Roch, la fête du quartier, Parvis en fête, a marqué plusieurs points pour la mixité ce samedi 17 août.Sous un soleil éclatant s’y sont succédé les animations les plus variées, des percussions brésiliennes à la chanson, en passant par les danses en ligne, le baladi, la fanfare, la zumba…  sans oublier la traditionnelle bénédiction des chiens.

Jeux gonflables et maquillage ont enchanté les enfants, tandis que Graff’Cité a captivé les ados avec son mur à graffitis. Collège Frontière, un organisme national oeuvrant pour l’alphabétisation, avait aménagé un coin lecture sous la tente aux abords du site.Outre le lunch de hot-dogs, on pouvait déguster des smoothies aux fruits concoctés dans un mélangeur activé par les mollets des pédaleurs de Craque-Bitume.À leurs côtés sous la marquise, le Conseil de quartier et le Comité citoyen de Saint-Roch distribuaient de l’information et tenaient chacun un exercice consultatif sur des enjeux comme l’aménagement et la mobilité. Un vox pop vidéo offrait aux résidents une troisième tribune pour aborder différentes questions liées au développement du quartier.Maître d’œuvre de l’activité, avec le soutien de plusieurs bénévoles, la Table de quartier l’EnGrEnAgE peut se féliciter d’une affluence exceptionnelle. L’enthousiasme des participants et des visiteurs s’est propagé jusqu’à l’AgitéE pour le souper communautaire et le spectacle de clôture.Le succès de cette deuxième édition, après quelques années sans fête de quartier, laisse espérer que l’envie de célébrer entre Saint-Rochois perdure et se propage. Il laisse aussi croire que, bien avant les instances de concertation temporaires, ce sont les initiatives volontaires et quotidiennes du milieu qui resserrent les mailles de son tissu social.