Les théâtres de Québec s’insurgent contre les coupes du fédéral

Source : Le Soleil, Josianne Desloges, 16 août 2013 C’est le coeur révolté qu’Anne-Marie Olivier vivra sa première rentrée comme directrice artistique du Trident. Le Conseil des arts du Canada lui impose, comme à la plupart des compagnies de théâtre du pays, des coupes qui se traduiront par des choix artistiques douloureux, et moins d’embauches au cours des prochaines années. (…)À la Bordée, qui reçoit une subvention beaucoup plus modeste que celle du Trident, Jacques Leblanc déplore une coupe de 5 % de sa subvention du CAC, soit de 7000 $ par an. «Ils allèguent qu’ils veulent remettre l’aide à la tournée, abolie il y a quelques années. Mais ils pigent à même les budgets de fonctionnement des compagnies. Ils ont déshabillé l’un pour habiller l’autre», s’indigne le directeur artistique, ajoutant que puisque le montant de la subvention est fixé pour les quatre prochaines années, l’inflation viendra aussi gruger une partie du montant.[ Lire la suite ]