Les tensions sociales s’amenuisent dans Saint-Roch qui se gentrifie

Source : Le Devoir, Isabelle Porter, 16 août 2013 Les tensions liées à la « gentrification » sont en baisse dans le quartier Saint-Roch. Du milieu communautaire aux services de police, l’heure est au dialogue et à l’optimisme.« Les choses se sont grandement améliorées », affirme le directeur de l’Auberivière, Éric Boulay. Outre son centre d’hébergement, l’Auberivière gère un centre dans le sous-sol de l’église Saint-Roch où tous peuvent se mettre à l’abri et socialiser quand il fait mauvais. (...)[ Lire la suite ]