La bibliothèque Gabrielle-Roy partie 2 : La relance du projet de bibliothèque centrale

Cet article est la suite de celui-ci Le projet de bibliothèque centrale est relancé par le maire Jean Pelletier en avril 1979 avec le début de négociations avec un partenaire privé, les Caisses d’entraide économique pour la construction du projet. La Ville complète à la même époque le remembrement de terrains nécessaire au projet. Le maire Pelletier annonce en novembre 1979, au dîner annuel de son parti politique le Progrès civique, que les travaux de construction de la bibliothèque centrale débuteront au printemps 1980. Il souhaite que cet équipement culturel devienne un outil incomparable de développement intellectuel et un facteur majeur de revitalisation du centre-ville et du quartier. Il souhaite que cette bibliothèque ne donne pas accès seulement aux livres et à la lecture, mais qu’elle offre à tous les publics des disques, des films ou des œuvres d’art.Une entente intervient finalement en mai 1980 entre la Commission des Écoles Catholiques de Québec et la Ville. La Ville offre gratuitement un terrain à la commission scolaire pour la construction d’une nouvelle école sur les berges de la Saint-Charles, permettant à la Ville de démolir la vieille école et d’entreprendre les travaux de construction de la nouvelle bibliothèque centrale de 1980 à 1983.

Publicité
Dans le projet de bibliothèque, la Ville va s’associer avec la Société des caisses d’entraide économique pour construire un bâtiment multifonctionnel de 23 millions de dollars qui comprendra un immeuble de bureaux, un stationnement de 340 places, la bibliothèque et une galerie marchande souterraine reliée au Mail centre-ville. La bibliothèque est locataire dans l’édifice et paie un loyer annuel de près d’un million. 

 La Ville investit plus de trois millions en 1982 pour l’aménagement intérieur de la bibliothèque et l’achat de livres. L’inauguration du nouvel édifice qui portera le nom de l’écrivain Gabrielle Roy se déroule en mai 1983. En une seule fin de semaine, plus de 22,000 personnes viennent visiter ce nouveau centre culturel. Le projet est une réalisation des architectes Gauthier, Guité, Roy et l’aménagement intérieur de la firme Bilodeau et Saint-Louis. Avec un atrium ouvert sur plusieurs étages, la bibliothèque s’inspire de celle de Toronto.Après trente années de vie de la bibliothèque Gabrielle-Roy, il faut maintenant penser à rénover et agrandir ce bâtiment. La fermeture de la salle de spectacles, du centre d’exposition et du stationnement a provoqué une baisse d’affluence importante au cours des dernières années.