Karma café

Benoît Maheux, gérant et animateur du Tam Tam Café
La nouvelle a déferlé ces derniers jours sur les réseaux sociaux et dans les médias : le Tam Tam Café, qui fait partie du Centre Jacques-Cartier (CJC), s’est joint au mouvement international des Suspended Coffees ou au Québec  Cafés en attente. Un café en attente, c’est ni plus ni moins qu’un café prépayé qui sera versé à une personne dans le besoin. Une initiative solidaire qui s’inscrit tout à fait dans l’esprit du lieu… voire, peut-être, dans celui du quartier.Comme plusieurs, le gérant du Tam Tam, Benoît Maheux, a découvert le mouvement sur Facebook. Un texte partagé avec la photo d’un vieil homme marqué par la vie, assis sur la banquette d’un restaurant, une tasse entre les mains. Séduit par l’idée, il l’a mise en place selon la philosophie du Tam Tam et du CJC. Sans s’en douter, il a ainsi fait un pied de nez aux détracteurs des Suspended Coffees – eh oui, on peut être contre la vertu ! – dont les arguments sont exposés dans ce billet de Consumerist :« Ceux qui sont le plus dans le besoin ne sont pas sur Facebook » Vu leur mandat et leur mission, le Tam Tam Café et le CJC sont en contact avec les organismes communautaires de la région, les intervenants sociaux, travailleurs de rue… qui voient tous les jours des personnes dans le besoin.« Le café n’est pas un choix nourrissant pour les démunis »  Au Tam Tam, il y a également des soupes et des sandwiches solidaires en attente. C’est d’ailleurs le cas dans d’autres établissements qui ont joint le mouvement.« Il faut établir un contact avec les démunis plutôt que se donner bonne conscience en leur payant un café » C’est là la mission du CJC depuis quelque 20 ans. La solidarité, l’entraide, le partage sont le moteur de l’organisme fondé par Serge Gagné et Jacques Laverdière. Il offre aux 18-35 ans logement abordable, encadrement social, intégration à l’emploi et bien plus encore. L’après-midi, ils peuvent étirer un café ou un verre d’eau au Tam Tam; des groupes y font leurs rencontres; des étudiants, leurs travaux… Celles et ceux qui recevront les cafés, soupes, sandwiches seront invités à poser eux aussi un geste solidaire : arroser les plantes, passer un linge sur le comptoir, etc.Vendredi dernier, troisième jour des Cafés solidaires au Tam Tam, l’article de Claudette Samson du Soleil relayé ici même, avait déjà été partagé plus de 4000 fois sur Facebook.Et l’ardoise installée à l’entrée des cuisines affichait déjà 14 cafés, 6 soupes, 3 sandwiches. « Les jeunes du CJC ont été les premiers à contribuer », dit Benoît Maheux. Comme quoi donner au suivant… c’est aussi lui donner le goût de donner!  Une tendance peu intéressante pour les Consumerist de ce monde, alors que pour le tissu social de nos quartiers…

Publicité
Le Tam Tam Café est situé au 421, boulevard Langelier et ouvert :

  • le mardi de 10 h à 15 h
  • du mercredi au vendredi de 10 h à 23 h

La salle et la scène accueillent plusieurs événements culturels. Ils peuvent être réservés pour 5 à 7, fêtes, conférences de presse…Le Tam Tam possède aussi sa page Facebook.

La scène du Tam Tam accueille des spectacles de poésie, de musique et divers événements culturels