Bati Bassak

Source : Voir, David Desjardins, 6 juin 2013 Autrefois un secret trop bien gardé, le Bati Bassak connaît désormais des heures de gloire bien méritées. Entre les cuisines thaïe et khmère au menu, le cœur des convives balance. Mais la qualité, elle, se retrouve dans chaque plat.Bois chocolat, banquettes de cuir, murs pâles et décoration d’une sobriété remarquable forment le décor. En fond sonore, une pop asiatique répand des mélodies d’inspiration occidentale sur fond de nappes de synthés et de guitares réverbérées jusqu’au delta du Mékong. (...)[ Lire la suite ]

Publicité