L’anti-Labeaume

Source : La Presse, Yves Boisvert, 28 octobre 2013 (…) Lemelin, 40 ans, a été recruté par divers opposants au maire après avoir écrit un livre qui dénonçait la «dictature amicale» du maire de Québec, en 2011. Un livre qui ne révélait aucun scandale, mais qui insistait sur les côtés détestables du style Labeaume : impatient, colérique, incapable de supporter la critique en public.Nouveau en politique, il a tâté du journalisme, de l’animation et de l’humour politique sur YouTube (dont le collectif Prenez garde aux chiens, qui s’est notamment payé la tête du maire Labeaume). Il gagne sa vie comme responsable des communications de la Fédération des comités de parents du Québec, d’où il a pris un congé, le temps d’une campagne.Vendredi, donc, il attendait les journalistes avec une pétition de 6531 noms de gens qui affirment «rêver» de prendre l’autobus dans un système de transport efficace à Québec. (…)Régis Labeaume sera réélu, probablement avec plus de deux tiers d’appui, ce qui confirmera sa position politique dominante.Mais cette fois-ci, un semblant d’opposition s’organise. (…)[ Lire la suite ]