Noël à la page

Photos : Virgile Lautier
Aucun doute, Noël est à nos portes. Les « nouvelles » tounes de Noël revisitées pour la 6543e fois inondent les ondes et les pères Noël gonflables ont fait fuir les morts-vivants des galeries.Mais la magie de Noël, ce n’est pas que ça. Il y a les cadeaux et l’éternelle question : Que vais-je offrir à mononcle cette année ? En ce qui me concerne, la réponse est vite trouvée. Un livre me fait toujours plaisir. Et comme j’imagine que je ne suis pas le seul, je suis allé faire un tour à la librairie Pantoute (de la rue Saint-Joseph, est-il nécessaire de le préciser !?) pour avoir quelques suggestions de cadeaux pour les fêtes.En voici donc quelques-unes faites par les deux aimables libraires Anne-Isabelle et Paul Albert, complétées par des idées de mon cru.Il y a du nouveau et du plus poussiéreux, du dessin comme des mots, du léger comme du sérieux. Et de temps en temps, une petite touche de Saint-Roch ou de Québec bien évidemment.Dans la rubrique « Noël sera jeune » 

  • Ze vais te manzer, de Jean-Marc Derouen. Pas facile de passer pour un méchant loup lorsqu’on zozote.
  • Mingan, mon village, de Rogé. Rogé a réalisé des portraits illustrés d’élèves de Mingan que ces derniers ont accompagnés de leurs propres poèmes.
  • Frisson l’écureuil se prépare pour Noël, de Mélanie Watt. Ce petit écureuil parano et hypocondriaque s’apprête à affronter Noël et tous ses dangers.
  • C’est la faute à Ovechkin, de Luc Gélinas. Félix rêve d’intégrer la ligue de Hockey junior majeur, malgré sa petite taille. Quand les portes de la ligue s’entrouvrent, il est prêt à se dépasser, mais ce rêve est-il vraiment à sa portée? (Peut-être pas pour mononcle, mais pour monneveu qui ne lit pas souvent.)

Dans la rubrique « Bd pour adultes »

  • Vingt-trois prostituées, de Chester Brown. À travers son expérience personnelle, Chester Brown aborde le sujet de la prostitution dans ce roman graphique.
  • Lorna, heaven is here, de Brüno. Brüno nous fait plonger dans un monde qui s’inspire de la culture de série B. Une œuvre déjantée, pour public averti.
  • Chroniques de Jérusalem, de Guy Delisle. Amplement publicisé, cet ouvrage reste un beau livre à feuilleter pour avoir une vision plus précise du quotidien d’une des régions du monde les plus complexes.
  • Bulle, la genèse. Cul sec! de Marie Lamonde Simard, Jean-Philippe Bergeron et Damien Berger. Bd de science-fiction d’anticipation qui prend pied dans la Ville de Québec et dont un des personnages vit dans Saint-Roch. En 2024, une mystérieuse épidémie mortelle apparaît à Québec. La Holding Blue a-t-elle un lien avec cette éclosion ?

Dans la rubrique « Noël Mouvement social », pour les nostalgiques du printemps ou pour ceux qui seraient partis dans le bois durant l’année 2012 et qui voudraient savoir ce qui s’est passé

  • Je me souviendrai, Collectif. Un recueil de textes, de bd, et de photos réalisés durant et après le mouvement social par des étudiants, des citoyens, des personnalités publiques.
  • Carré rouge, de Jacques Nadeau. Le célèbre photographe a immortalisé les moments forts du Printemps Érable.
  • Dictionnaire de la révolte étudiante, Collectif. Différents auteurs et personnalités québécois donnent leur interprétation des mots qui ont marqué le mouvement étudiant.

Dans la rubrique « Essai »

  • L’histoire du Québec pour les Nuls, d’Éric Bédard. La célèbre série s’attaque à l’histoire du Québec.
  • De cloches et de voix, de Dale Gilbert. À l’heure où Québec laisse disparaître son patrimoine religieux, ce livre retrace les moments forts de la paroisse Notre-Dame-de-Grâce dans le quartier Saint-Sauveur qui perd tour à tour de beaux témoins du passé.

Dans la rubrique « Noël dans Saint-Roch »

  • L’architecture de Saint-Roch : guide de promenade, de Luc Noppen.
  • Chaque automne j’ai envie de mourir de Véronique Côté et Steve Gagnon. Recueil de textes de la station « Secrets » du désormais célèbre événement théâtral « Où tu vas quand tu dors en marchant ».

Dans la rubrique « Noël à l’étranger »

  • L’équilibre du monde, de Rohinton Mistry. Plusieurs destins se croisent dans une Inde forte en couleurs, riche en contrastes et qui éveille immanquablement tous les sens.
  • L’usage du monde, de Nicolas Bouvier. La jeune vingtaine, Nicolas Bouvier s’embarque avec un ami pour un voyage qui le mènera de Suisse jusqu’aux confins de l’Asie. Un maître du récit de voyage.
  • Zoli, de Columm Mac Cann. Une immersion dans la vie d’une Tzigane, poétesse et chanteuse, dans la période trouble qui annonce la Seconde Guerre mondiale et où le nomadisme n’a plus sa place.
  • Les frères Sisters de Patrick Dewitt. Un western déjanté dans lequel les frères tueurs à gages Eli et Charlie partent aux trousses d’Hermann Kermit Warm.

Dans la rubrique « Roman pure laine »

  • La fiancée américaine, d’Éric Dupont. Une histoire d’amour prétexte à un foisonnement de rebondissements.
  • Les Plouffe, de Roger Lemelin. Un classique qui prend pied dans la ville de Québec à l’époque où le tramway parcourait encore les rues. L’histoire d’une famille ouvrière qui vit les changements propres à cette époque, qu’illustrent bien les ambitions opposées de deux frères, l’un voulant devenir prêtre, l’autre joueur de baseball aux États-Unis.

Bien sûr, cette liste est imparfaite et incomplète. Mais si rien ne vous intéresse dans cette liste, vos libraires de quartier sauront à coup sûr trouver chaussure à votre pied.Et si je n’ai pas eu personnellement le temps de me rendre dans les autres librairies du quartier pour ce billet, sachez que vous pouvez trouver de petits bijoux à plusieurs endroits sur la rue Saint-Joseph.Bonnes lectures et joyeux temps des fêtes.