Anarchitectures à VU: architecture dans l’objectif

Source : Le Soleil, Josianne Desloges, 24 novembre 2012 Pour l’artiste américain Gordon Matta Clark, l’architecture, détournée de sa fonction initiale, était un matériau plastique, voire sculptural. Pour les photographes qui se sont prêtés à l’exercice de documenter et d’exploiter l’image de l’ancien édifice du YMCA, l’architecture devient matériel photographique.Le bâtiment de la place D’Youville, qui sera réaménagé pour abriter dans quelques années le fameux Diamant de Robert Lepage, a conservé son cachet d’antan à l’extérieur. Le troisième étage est inoccupé depuis une soixantaine d’années.Ruines modernesCe sont des «ruines modernes», «un potentiel lieu culturel où tout est resté figé dans le temps», croit Yann Pocreau. Effectivement, dans le lieu vide, qui accueillait autrefois les chambres des logeurs du YMCA, seules des traces de pas dans la poussière qui s’est agglutinée sur le plancher témoigne de passages humains récents. Sur une photographie aux teintes de vert, prise à cet étage fantôme, Pocreau a superposé des plans ambitieux qui comprenaient une annexe et un théâtre, mais qui n’ont jamais été réalisés. Sur une autre, un plan du rez-de-chaussée d’origine, datant de 1903, dont il a découpé une partie (qui correspond au Cabaret du Capitole, construit plusieurs années après).[ Lire la suite ]